Rencontre avec l'association Le Chant des Feuillants

Rencontre avec l'association Le Chant des Feuillants

Le Petit Reporteur - Découverte - 14 mai 2021 à 22h15 - Partager sur : Facebook LinkedIn Twitter

L'association Le chant des Feuillants s'active à réhabiliter l'ancienne chapelle des Feuillants, qu'elle a acquise en 2018. En plus de ce projet hors-norme, l'idée est d'en faire un haut-lieu culturel du paysage poitevin avec la création d'un tiers-lieu, où artistes et public pourront échanger autour d'activités artistiques.

"Ces lieux racontent une histoire et notre rôle est de la faire perdurer", Agnès Ramé, déléguée générale de l'association Le Chant des Feuillants.

Agnès Ramé, déléguée générale de l'association, dans le futur café associatif.

Un lieu d'histoire et de culture artistique

"J'ai toujours aimé les châteaux et les églises. La réhabilitation de la chapelle des Feuillants est un vrai challenge. En 2018, à l'occasion des journées du patrimoine, nous avons constaté que les Poitevins souhaitaient se réapproprier ce lieu", explique Agnès Ramé. "Il faut dire que cette chapelle dénote dans le paysage poitevin. Qui plus est, avec deux bâtiments adossés à l'édifice, nous avons eu aussi l'idée de construire un tiers-lieu culturel et artistique, où chacun pourra venir développer ses talents et s'épanouir par la création artistique. Dans ce sens, nous mettrons en place des ateliers thématiques : maroquinerie, broderie, dessin, etc."

La réfection de la toiture

En 1818, sous la direction de l'architecte Couteault, débute la construction de la chapelle des Feuillants, du nom de l'ordre des Feuillants. C'est en 1860 que l'édifice religieux est consacré, à la suite de la pose des vitraux. La séparation de l'Église et de l'État est passée par là et la chapelle est progressivement abandonnée. Son inscription au titre des monuments historiques en 1997 la sauve de la destruction. En 2018, Agnès Ramé la découvre par hasard et en fait l'acquisition, dans le but de la restaurer. Le plus gros des travaux concerne la toiture, dite "à la Philibert Delorme". Pour le financement, l'association a fait appel au mécénat et à un appel aux dons sur les réseaux sociaux.

La toiture "à la Philibert Delorme" va retrouver une seconde jeunesse.

Eloïse Leprince veille à faire connaître le projet sur les réseaux sociaux

L'association accueille des stagiaires

"Originaire de Rouen (Normandie), je recherchais un stage dans le tourisme œnologique mais avec la pandémie actuelle, c'était compliqué", déclare Eloïse Leprince, actuellement en troisième année d'école de Tourisme. "J'ai donc élargi mon champ de recherche et j'ai décidé de venir à Poitiers. J'aime bien le centre-ville piéton, les bords du Clain ou encore le jardin des plantes." À l'association, Eloïse Leprince anime des visites de la chapelle, communique sur les réseaux sociaux et prépare des ateliers créatifs comme la construction d'instruments avec des objets du quotidien.

L'association Le chant des Feuillants possède deux sites web : le premier est consacré à la chapelle et le second présente le tiers-lieu, réalisé par Alice Pillet et Lauréline Lenevez, deux étudiantes en deuxième année du Master Web Éditorial à Poitiers. Pour les illustrations, c'est Sarindra Ratsimbarison qui les a réalisées. L'association a réalisé dernièrement un clip, pour toucher un public plus large. Ainsi à travers de nombreux évènements, l'idée est de communiquer un maximum sur le projet.